La disparition et la mort mystérieuses de Nora Quoirin en Malaisie ont secoué les médias du monde entier durant l’été 2019. Six mois après les faits, la fin de cette Franco-Irlandaise de quinze ans reste une énigme. Sa famille a fait récemment savoir qu’elle attendait plus que jamais des réponses. Face au néant de l’enquête officielle (les autorités malaisiennes ont classé l’affaire en accident), penchons-nous sur une potentielle piste criminelle…

Avant toute chose, il est nécessaire de rappeler les faits relatifs à cette affaire tragique.

Décès de Nora Quoirin : un “mystère incompréhensible”

Début août 2019, Nora Quoirin, une adolescente de quinze ans franco-irlandaise qui passait des vacances avec sa famille en Malaisie, dans un bungalow proche de la jungle, a disparu une nuit dans des circonstances inexpliquées. On a juste trouvé une porte-fenêtre ouverte le lendemain matin au rez-de-chaussée. Nora dormait avec son frère et sa sœur à l’étage. Sa disparition a donné lieu à une opération de recherche et sauvetage massive dans la jungle qui a duré dix jours. On l’a retrouvée, décédée malheureusement, dix jours plus tard près d’une cascade, à 2,5 km de son bungalow dans un lieu jugé inaccessible pour cette jeune fille. En effet, Nora souffrait d’un “handicap intellectuel et légèrement moteur”. Ses parents, Meabh et Sébastien Quoirin considèrent qu’elle était incapable de prendre la décision de partir seule. D’après eux, Nora “ne s’aventurait pas dans son propre jardin si on ne lui tenait pas la main”. Et même si elle en avait eu la volonté, elle n’aurait pas réussi à atteindre cette cascade. Il fallait traverser au moins deux ruisseaux, grimper des pentes boueuses – les lieux sont extrêmement escarpés. Et puis, comment aurait-elle trouvé cette cascade ? Dans cette affaire, il subsiste énormément de zones d’ombres : la police a exclu la piste criminelle car elle n’a constaté aucune trace d’intrusion dans le bungalow. En clair, personne n’est venu de l’extérieur pour enlever l’adolescente. Autres points bizarres : Nora a été trouvée dans un lieu qui avait déjà été fouillée par les secours. Elle est décédée de mort apparemment naturelle, à cause d’une faim prolongée et d’un stress intense. L’autopsie n’a révélé aucun signe de violence ou d’agression sexuelle. Quand on l’a récupérée, Nora était morte depuis deux ou trois jours, ça signifie donc qu’elle a été vivante pendant 7 jours après sa disparition. On peut douter qu’elle était dans la jungle durant tout ce temps, parce que les sauveteurs l’auraient sûrement repérée. Comment 350 personnes, des chiens pisteurs, des hélicoptères équipés de détecteurs thermiques, des drones, auraient-ils pu la manquer pendant une semaine ? Surtout qu’elle était vraisemblablement présente entre son hôtel et la cascade, donc dans un secteur géographique plutôt restreint. Comme l’a dit Sylvain Quoirin, le grand père de Nora, c’est un « mystère incompréhensible ». Pour avoir plus de détails, je vous invite à regarder la vidéo résumé de l’affaire ci-dessous.

Vidéo résumé de l’affaire Nora Quoirin (pour mémoire)

Les parents de Nora réclament une enquête sur la mort de leur fille

Ces rappels effectués, continuons l’étude de ce dossier nébuleux. Depuis l’été dernier, la justice malaisienne a classé l’affaire sans suite. Pour les autorités, Nora a péri dans un accident. Vu les innombrables questions sans réponse, Sébastien et Meabh, ses parents, ont fait savoir en janvier 2020 qu’ils réclamaient une enquête sur la mort de leur fille, retrouvée dans la jungle malaisienne. Ils contestent la conclusion des autorités et ont fait savoir par la voix de leur avocat “qu’ils se battront pour connaitre la vérité” sur la mort de leur enfant. Les parents de Nora sont prêts à tout pour savoir ce qu’il est arrivé à leur fille adorée. Apparemment, ils ont même engagé des détectives privés.

La piste du chaman

A l’heure actuelle, personne ne sait dans quelles circonstances exactes Nora a perdu la vie dans la jungle malaisienne. C’est l’inconnu le plus total. Au cours de mes recherches sur cette affaire, j’ai découvert une information passée inaperçue et plutôt perturbante. Elle pourrait alimenter une piste potentiellement importante selon moi : celle du chaman.

En effet, au cœur de l’affaire, pendant les recherches et avant qu’on ne retrouve le corps de Nora, un chaman est intervenu dans la jungle. Un chaman est un être humain qui se présente comme un intermédiaire entre le monde des hommes et celui des esprits de la nature. En Malaisie, on appelle les chamans des « bomohs » Dans ce pays, on fait souvent appel aux chamans dans les affaires de disparition dans la nature. On considère qu’ils ont le pouvoir de convoquer des esprits de la nature et de leur demander de l’aide pour retrouver les personnes disparues. C’est extrêmement courant parce que j’ai étudié plusieurs affaires de disparitions en Asie et les “bomohs” sont souvent sollicités par la police pour apporter leur aide. Un peu comme la police qui recourt parfois aux médiums pour orienter leurs enquêtes criminelles, aux Etats-Unis.

Donc, suite à la disparition de Nora Quoirin, la police a fait venir en août 2019 un chaman nommé Khalid Mohamad pour qu’il apporte son aide (détail important : cet homme a été convoqué par la police, il n’est pas venu de sa propre initiative). Le chaman est allé dans la jungle et, là, il est entré en transe. Il a pratiqué des incantations rituelles et serait rentré en contact avec les esprits de la forêt.

Dans un article du magazine Paris-Match en date du vendredi 16 août 2019 , j’ai noté un paragraphe contenant des informations très importantes. Dans cet article, il est indiqué que ce chaman a déclaré que Nora aurait été « piégée par un génie, un esprit invisible qui influencerait la terre en apparaissant sous forme humaine ou animale. » Ce que le chaman a décrit est ce qu’on appelle un Djinn, Les Djinns sont des entités surnaturelles qu’on trouve dans le Coran. Certains seraient bons, d’autres malveillants. Ils pourraient changer de forme et prendre l’apparence d’un homme, d’un animal ou d’un animal comme un serpent, par exemple. Et ils vivraient dans des lieux déserts, comme des grottes. Que le chaman fasse allusion à une entité ressemblant au Djinn en Malaisie est logique et cohérent, car la Malaisie est un pays majoritairement musulman. Dans l’article, il est aussi indiqué que le chaman a déclaré que « l’adolescente aurait été choisie par cet esprit pour devenir sa belle-fille à cause de son handicap. »

Une troublante prédiction

Je vais maintenant vous donner une information très importante que personne n’a relevée avant moi. Dans l’article de Paris-Match, écrit le vendredi 16 août 2019, il est indiqué que, le lundi, le chaman a dit, « Ce soir, je vais demander à l’esprit de la ramener de là où elle vient (…) il va vouloir quelque chose en échange (a-t-il dit en parlant de l’esprit). Cela restera entre lui et moi. Le plus important, c’est que l’enfant soit libérée», a-t-il déclaré. le chaman a fait des rituels le lundi soir pour que le génie ramène Nora. C’est écrit noir sur blanc. Or, le lundi soir, c’était le lundi 12 août. Et la petite Nora a été retrouvée le mardi 13 août, soit le lendemain. Nora était introuvable depuis 10 jours. Le Chaman est arrivé, il dit qu’il allait demander à l’esprit de la ramener, et… on l’a retrouvée le lendemain. Toutes les informations sont pourtant sorties dans la presse, mais personne n’a tilté. Personne n’a fait la connexion avant moi. Aucun journaliste ne s’est fait la réflexion que le chaman avait annoncé le retour de Nora, la veille.

Ces rappels étaient nécessaires pour analyser maintenant ce que j’ai appelé la piste du chaman. Je ne sais pas si cet homme a joué un rôle dans la disparition de Nora, mais il occupe possiblement une place importante dans l’affaire.

Etude des différentes hypothèses

Je tâche de toujours faire preuve d’honnêteté intellectuelle, donc nous allons étudier toutes les hypothèses, les cartésiennes et aussi la surnaturelle. J’ai retenu 4 hypothèses :

PREMIÈRE HYPOTHÈSE

Ce chaman est un brave homme, mais il n’a aucun pouvoir. En fait, il profite de la crédulité des gens et des superstitions locales pour vivre. Pour manger quoi. Il ne fait de mal à personne, mais n’a pas plus de don que vous et moi. Il joue la comédie. Donc, quand la police lui demande de venir, il fait son cinéma dans la jungle. Il fait semblant d’entrer en transe, etc. Le lundi 12 août 2019, il annonce qu’il va demander à un esprit imaginaire de ramener Nora. Et, par un pur hasard, on l’a retrouve le lendemain. Le chaman n’y pour rien. Il a juste eu un coup de bol. C’est une pure coïncidence. 

DEUXIÈME HYPOTHÈSE

Le chaman a joué un rôle direct dans la disparition de Nora. En effet, je me suis rendu compte que les affaires d’agressions sexuelles par des “bomohs” notamment pédophiles, défraient parfois la chronique en Malaisie et Indonésie. 

Un fait divers, particulièrement sordide, a d’ailleurs retenu mon attention. En 2003, une fillette de 12 ans nommée Hasmi avait mystérieusement disparu dans un village de Sulawesi central, en Indonésie. En réalité, elle avait été enlevée par un « sorcier médium » qui l’a retenue prisonnière à l’intérieur d’une crevasse rocheuse, cachée dans la jungle, près du village de Bajugan. Il l’a amenée à avoir des relations sexuelles avec lui pendant quinze ans en prétendant être possédé par un Djinn qui était « l’esprit d’un jeune garçon ». Le calvaire de Hasmi n’a pris fin qu’en 2018, à l’âge de 28 ans. À travers cet exemple, on voit que les “bomohs” ne sont pas tous bienveillants et capables du pire. C’est inhérent à la nature humaine.

Maintenant, reste à savoir comment le chaman a fait pour kidnapper Nora Quoirin ? En fait, il n’y a pas 36 solutions. Si personne ne s’est introduit dans le bungalow pour prendre Nora, il faut se demander si elle n’aurait pas été attirée en dehors du logement. Par le chaman (ou quelqu’un d’autre, on peut tout imaginer, il a pu se servir d’un enfant pour la faire sortir dehors, par exemple). Une fois à l’extérieur, le chaman l’aurait attrapée et enfermée, quelque part dans la jungle (dans une cave ou une cabane). Il avait des mauvaises intentions à son égard, mais quand il a vu l’énorme médiatisation de l’affaire et l’opération de recherche massive, impliquant l’armée, il a pris peur. Ne sachant pas quoi faire et n’osant pas retourner à l’endroit où elle était prisonnière, Nora n’a pas été nourrie pendant dix jours. La jeune fille est morte de faim et de stress. Ce qui me fait penser à ce scénario, c’est l’affaire Marc Dutroux, le sinistre criminel belge qu’on ne présente plus

Deux des petites victimes de Dutroux – Julie et Melissa – étaient mortes de faim et de soif dans une cache. Donc quand le chaman est convoqué par la police, plus d’une semaine après la disparition de Nora, c’est pour lui l’occasion en or de “s’en sortir” et de se débarrasser du corps. Le lundi 12 août 2019, il explique qu’il va demander à un prétendu génie de relâcher Nora et il en profite pour ramener le corps de l’enfant durant la nuit du lundi au mardi. Voilà pourquoi on la retrouve “miraculeusement” le mardi 13 août.

TROISIÈME HYPOTHÈSE

Le chaman n’est pas le responsable direct de l’enlèvement, mais il connaît le ou les coupables (une ou plusieurs personnes de la région, appartenant possiblement un réseau pédocriminel). Il est leur complice et les aide à se débarrasser du corps de Nora. Son annonce est, encore une fois, une mise en scène.

QUATRIÈME HYPOTHÈSE

L’hypothèse surnaturelle. Attention, nous sommes vraiment au stade théorique, mais il faut développer la thèse paranormale pour être vraiment complet. Dans ce cas de figure : le chaman est parfaitement innocent et de bonne foi. Il a un vrai don et il entre réellement en contact avec un Djinn. Ne me demandez pas de vous expliquer comment il a fait. Certaines choses échappent certainement à l’entendement. Mais il réussit à communiquer avec une entité qui n’appartient pas à notre réalité. Et cet esprit, ce génie, ce Djinn lui dit qu’il détient Nora. Dans mon livre “Disparus dans la nature (monde)” et mes vidéos, j’ai déjà parlé de disparitions très étranges dans la jungle malaisienne. Il se passe des phénomènes inexpliqués dans les zones sauvages de Malaisie. J’ai étudié plusieurs affaires très mystérieuses rapportées par des journaux sérieux en Malaisie (et pas par des sites internet farfelus). Qu’on le veuille ou non, beaucoup de Malaisiens croient que des esprits de la nature enlèvent des gens dans la jungle et les emportent “dans un autre monde”. Certains reviendraient et d’autres pas. En général, ceux qui reviennent n’ont conservé quasiment aucun souvenir. Ils se rappellent juste avoir vu et entendu les secours, sans pouvoir agir et parler. C’est comme s’ils étaient paralysés et invisibles. Que ces histoires soient vraies ou non, qu’elles aient une explication rationnelle ou pas, elles me passionnent et j’étudie sérieusement le sujet.

Revenons maintenant à Nora. Imaginons que cette jeune fille soit effectivement détenue par une entité surnaturelle “ailleurs”, dans une autre dimension ou un univers parallèle au nôtre, appelez ça comme vous le voudrez. Le chaman négocie avec l’esprit pour récupérer Nora. Rappelez vous de ses paroles : « Ce soir, je vais demander à l’esprit de la ramener de là où elle vient (…) il va vouloir quelque chose en échange (a-t-il dit en parlant de l’esprit). Cela restera entre lui et moi. Le plus important, c’est que l’enfant soit libérée ». On ne sait pas trop ce qu’il s’est dit entre le chaman et le génie mais Nora est effectivement rendue le lendemain. Malheureusement, elle n’est plus en vie. Plusieurs explications sont envisageables : soit le génie n’a pas pensé à nourrir Nora, soit elle n’a pas supporté le trajet retour, soit le chaman n’a pas honoré sa promesse (il n’a rien donné au génie en échange de Nora) ou alors il n’a pas offert au génie ce que ce dernier réclamait.

Voilà, encore une fois, ce dernier scénario est purement théorique. Libre à vous de vous forger votre propre opinion. En tout cas, vu le vide abyssal de l’enquête à l’heure actuelle, il me semblait intéressant d’apporter mes réflexions personnelles sur cette affaire dramatique. A mon sens, il faudrait enquêter sur ce chaman et l’interroger. Qu’il soit coupable ou innocent, je pense qu’il en sait peut-être plus qu’il ne l’a dit sur les circonstances précises de la disparition de Nora.

Ma conclusion personnelle

J’ai tendance à privilégier les deuxième et troisième hypothèses. A mon avis, Nora a été enlevée dans un PROJET d’agression sexuelle QUI N’A PAS ÉTÉ COMMISE, voilà pourquoi son corps ne présentait aucune trace de violence de quel ordre que ce soit. Elle est morte de faim et de stress (ou plus précisément d’une hémorragie interne causée par une perforation de l’estomac), enfermée dans une cache au fond de la jungle, parce que son ou ses ravisseurs ont été dépassés par la situation à cause de l’opération de recherche colossale et la médiatisation sans précédent de l’affaire. Pendant une semaine, ils n’ont pas osé retourner à l’endroit où Nora était retenue prisonnière, par peur d’être arrêtés par la police ou l’armée, et l’ont laissée mourir. Grâce à son annonce, le chaman leur a permis – volontairement ou non – de se “débarrasser” de la dépouille de l’adolescente près de la cascade de Berembun. Le lieu n’a d’ailleurs pas été choisi par hasard : il paraît que Nora avait évoqué son envie de visiter une cascade lors de son arrivée dans le resort le samedi 3 août 2019. L’information a dû tomber dans l’oreille d’une des personnes impliquées dans sa disparition.

Pour finir, je réitère mon soutien à la famille de Nora Quoirin, je suis de tout cœur avec eux. J’espère qu’ils obtiendront, un jour, toutes les réponses à leurs questions.

Lionel Camy

© 2020 Lionel Camy. Tous droits réservés. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Ce site utilise des cookies pour une navigation optimale !